Via ferrata

Via Ferrata Farinetta 2022

20 mai 2022

Assez difficile, la via ferrata Farinetta de Saillon commence par un pont de singe, puis grimpe une superbe paroi. Comme certains y sont déjà allés, elle ne devrait cependant pas nous poser de problème insurmontable, du moins dans les deux premiers secteurs. Nous ne nous lancerons pas dans le troisième, promis !!!

Citons le site Internet viaferrata.com :
Ça commence assez fort avec un pont népalais très aérien qui branle pas mal. Cerise sur le gâteau, tu dois changer tes longes 3 fois durant la traversée. Si là, tu coinces, c’est un signe de ne pas y aller.
La montée est très belle dans une ambiance gazière et le murmure de la rivière qui se fraie un chemin dans la gorge. Tu vas avoir droit à un deuxième pont népalais. Ça monte ensuite de manière assez raide et tu t’approches d’une cascade. En été, tu passes en partie dedans et tu te fais bien rincer. Tu arrives à une première échappatoire.
La deuxième partie commence par un passage assez soutenu pour les bras avec un léger dévers. C’est assez physique mais tu peux te reposer dans une grotte qui passe sous la passerelle à Farinet. Ensuite tu continues à monter, ça devient de plus en plus physique et tu trouves une échappatoire.

Nous prenons donc cette deuxième possibilité de ne pas aller jusqu’en haut 🙂 ! et redescendons tranquillement à Saillon.

ATTENTION : Le renvoi est au 3 juin à cause du week-end de l’Ascension.

03 juin 2022

08:00 parking Reller ou programmé

PROGRAMME:

Arrivée sur place vers 9h. 25 minutes de marche d’approche, puis une heure et demie ou deux heures d’escalade. 50 minutes pour revenir aux voitures.

PRIX:

18 Fr

Matériel:

Baudrier avec mousquetons, casque, longe, gants

Parcours 820 m
Montée 335 m

Olivier de Rham
mobile: 079 489 96 48
email: [email protected]

17 mai 2022

COUP D'OEIL

Début de saison très réussi à la Via Farinetta au-dessus de Saillon. Le temps est au beau fixe, et les 3 participants très motivés de reprendre leur activité préférée. Une courte marche d’approche pour trouver le départ nous chauffe les muscles et déjà la tête : c’est le jour le plus chaud du mois. Chacun des deux tronçons nous prendra une heure, ce qui est dans le bas de la fourchette indiquée sur le panneau au départ.

Bien que la description officielle la décrive « très difficile », cette voie ne nous pose pas de problèmes graves, et nous jouissons pleinement de l’environnement de cette gorge spectaculaire de la Salentze avec le torrent bondissant au-dessous de nous. Deux ponts de singe sympathiques permettent de côtoyer au plus près ces cascades et d’admirer des arcs en ciel à l’endroit et à l’envers.

Il n’est pas possible de parcourir sur toute sa longueur le tunnel du bisse, mais nous préférons de toute manière la verticale à l’horizontale. La passerelle de Farinet est au-dessus de nous, mais quand nous passons près de la colombe de Hans Erni, nous sommes déjà au-dessus de la passerelle et nous arrivons à la fin de cette belle escalade avant midi, pour aller pique-niquer à proximité de celle-ci. La descente en une heure offre aussi de très belles vues sur la plaine du Rhône.