Via ferrata

Via Ferrata Moiry 2021

11 août 2021

La via ferrata de Moiry est située à côté du barrage du même nom, au-dessus de Grimentz (Val d’Anniviers). Elle comporte plusieurs variantes, et comme nous avons déjà fait la plus simple, nous choisirons cette fois le passage le plus gratiné, par le petit surplomb et le fameux filet. Pas de fondue cependant sur la table fixée en pleine paroi, mais selon l’heure peut-être le pique nique ?

La veille (ou le lendemain) aura lieu l’excursion Randonnées Alpines à la Pointe de Tourtemagne, avec soirée fondue et nuit à mon chalet à Saint Luc.

Pas de marche d’approche, la paroi est à côté de la route.

ATTENTION : Comme nous sommes très dépendants de la météo, j’ai ajouté une option d’anticiper la date au lundi 9 août. Dans ce cas, le rendez-vous sera à 15h à Moiry, avec organisation des voitures depuis Vevey.

PS. Je serai au chalet dès le vendredi 6, sans connexion mail permanente sur mon ordinateur, mais mon téléphone fera l’affaire ! Si quelqu’un veut monter plus tôt, il est le bienvenu.

Anniviers - Grimentz

13 août 2021

Parking sous le barrage à 10 h.

PROGRAMME:

Longueur 410 m, dénivellation 230 m.

Cotation selon ViaFerrata.com

 Physique  partie 1: 2
partie 2: 4
partie 3: 2
partie 6: 3
partie 7: 2
 Gaz  partie 1: 3
partie 2: 3
partie 3: 3
partie 6: 3
partie 7: 3
 Type  Montagne: 1
 Technique  3
 Évaluation  Partie 1: Très Difficile
Partie 2: Extrêmement difficile
partie 3: Difficile
partie 6: Très difficile, mais évitable
partie 7: Assez difficile

Matériel:

Casque, baudrier, longe, gants, mousquetons OBLIGATOIRES. Le matériel peut être emprunté, voir avec Olivier.

Olivier de Rham
mobile: 079 489 96 48
email: [email protected]

05 août 2021

COUP D'OEIL

Après une nuit au chalet d’Olivier, 4 rescapés de la Pointe de Tourtemagne (Jacqueline, Daniel, Michel et Olivier) s’en vont à Moiry pour gravir la via ferrata située devant le barrage. La variante SPORT choisie (options 2 + 6 + 7) se révèle très technique et vraiment difficile. Michel mène la danse (si j’ose dire) pour la première moitié avec quelques passages en diagonale et en travers bien gratinés. La deuxième partie menée par Olivier commence par un joli surplomb à franchir en diagonale, qui tire beaucoup sur les bras. Un deuxième surplomb n’en demandera pas moins.

Bien assis à la table ancrée sous un surplomb (et néanmoins munie de câble d’assurage), nous n’avons rien à manger : il faut continuer. L’option « filet » (voir les photos) ne rencontre pas beaucoup d’enthousiasme : il faudrait s’avancer au-dessus du vide, monter 20 m dans ce filet puis franchir le bord du filet pour arriver à la fin de la voie. Nous sortons par l’autre option, qui n’a rien cependant à envier à la partie inférieure. Il nous a fallu 1h40 pour franchir une dénivellation que les GPS peinent à mesurer mais que l’on peut estimer à 150 m : bon résultat, le panneau du départ donne 2 h.

PS : peu de photos, on ne peut pas grimper et faire des photos simultanément.